29 avril 2017

Publication : Fairy Tales for the Disillusioned (2016)

Fairy Tales for the Disillusioned, Enchanted Stories from the French Decadent Tradition (Oddly Modern Fairy Tales), Edited and Translated by Gretchen Schultz & Lewis Seifert, Princetown University Press, Princetown and Oxford, 2016.

L’Université de Princetown (New Jersey) vient de faire paraître un nouveau recueil de contes dans la série des Oddly Modern Fairy Tales, dirigée par Jack Zipes. Cette anthologie composée de trente-six contes de dix-neuf auteurs met à l’honneur les fées de la « tradition française décadente », de Baudelaire à Apollinaire, en exhumant des textes oubliés et des auteurs méconnus. Aux côtés de Catulle Mendès, Jean Lorrain, Henri de Régnier, Rachilde et Renée Vivien, Marcel Schwob est bien représenté, alors que les quatre contes choisis ne comportent pas de fées à proprement parler. Il s’agit de « La petite femme de Barbe-Bleue », « La Diablesse verte », « Cice » et « Mandosiane », tous tirés du Livre de Monelle et portant le titre original de leur prépublication dans L’Écho de Paris. C’est la première fois que Marcel Schwob et sa nièce Claude Cahun se côtoient dans une anthologie de contes et, à travers leur réécriture de « Cendrillon », on mesure à quel point Schwob propose un conte mélancolique et désenchanté, bien éloigné des perversions de la tradition décadente avec lesquelles renoue parodiquement sa nièce. [B.F.]



Aucun commentaire:

Publier un commentaire